Expérience de sonorisation binaurale pour un concert de musique ancienne.

Come Sorrow – photo @ Laurent Feichter

Le dispositif est simple : un mannequin placé à proximité de la scène distribue en fond de salle une captation binaurale de l’ensemble Près de votre oreille (un nom approprié…) que dirige Robin Pharo. Une trentaine de casques sur un système S2/D8 Feichter Audio permettent aux spectateurs de comparer leur écoute habituelle à l’expérience du binaural et du casque.

Au programme de Come Sorrow ce 21 mars 2019, de belles pièces du répertoire élisabéthain du début du 17e siècle pour voix, luth et viole de gambe, dans l’acoustique réverbérante de la chapelle Saint-Anne à Lannion.

Le concert n’est pas sonorisé et les derniers rangs de spectateurs sont très loin du point critique : le quatuor flotte dans la réverbération.
Pour offrir au public éloigné une meilleure expérience d’écoute, Feichter Electronics et l’Agence du Verbe ont proposé à l’association Rencontres Internationales de Musique Ancienne en Trégor (RIMAT) de tester cette solution de sonorisation binaurale. Le volume du système de diffusion est réglé pour fournir un niveau à peu près naturel à cette distance. Bien entendu la fusion audio-visuelle ne marche plus : les angles de vue ne coïncident pas. Mais la lisibilité est bien meilleure, l’écoute plus détaillée.

Les impressions du public, recueillies par un questionnaire, montrent que le casque est plutôt vécu comme une bonne surprise dans ce contexte exigeant. Très majoritairement, les personnes qui ont testé le dispositif :

  • n’ont pas l’habitude d’écouter de la musique au casque
  • ont trouvé l’expérience agréable
  • ont passé au moins la moitié du concert sous le casque
  • et se sont senties plus proche de la musique grâce au casque.
Catégories : Rendez-vous