Vous n’entendez rien devant ? Votre binaural ne tourne pas rond ?
Il y a de grandes chances pour que ça soit normal ! Ce n’est pas une raison pour ne pas tenter d’y remédier… Grâce à 3D radio, entraînez-vous et faites péter le score !

Grâce à ces tours de tête sortis de nos archives d’OmniHead, laissez votre esprit s’habituer à la délicieuse HRTF du mannequin B&K 4128c (peu importe d’ailleurs, ce qui compte, c’est que ça ne soit pas votre HRTF).

Sélectionnez le son qui vous plait : il tourne autour de vous par pas de 10 degrés. La progression vous permet peu à peu de repérer les subtils changements de timbre qui permettent de le spatialiser.
Que se passe-t-il au début ? Vous allez probablement trouver que la sensation de rotation se tasse à mesure que la source sonore progresse vers votre droite. Puis vous aurez du mal à savoir si la source est passée derrière vous (comme c’est bien le cas) ou si elle est repartie devant… Sa hauteur vous paraîtra fluctuante et la distance variable… Pour une même position, les composantes aiguës et les graves ne se placeront pas au même endroit… C’est normal.
Écoutez ces tours de tête plusieurs fois, changez de son, essayez différents contenus fréquentiels, différentes durées, et peu à peu votre cerveau jouera le jeu, il prendra ses repères avec cette HRTF et saura de mieux en mieux la décoder : il aura intégré un nouveau preset !

Pour cette production, il importait que chaque son soit strictement répété d’une position à l’autre ; les objets ont donc été enregistrés, édités et joués sur une enceinte de qualité. Par rapport à nos productions habituelles, le caractère « vivant » des sources est donc ici limité par la capacité de projection de l’enceinte de diffusion. Pour la seconde liste, l’enceinte joue des samples numériques mono.
Il faut garder à l’esprit que, dans la réalité, nous ne connaissons pas l’expérience d’une source en mouvement autour de soi qui respecterait des conditions aussi bizarres que :
– aucune acoustique (condition anéchoïque)
– mouvement circulaire parfait dont nous serions le pivot
– aucune modification de la source (en timbre, durée, diffusion)

Une dernière chose à propos des noms des fichiers : ils sont purement indicatifs. Raison pour laquelle « ride » peut tout à fait sonner comme une gamelle… et « ballon » (de baudruche) tout sec, mais ça c’est l’effet de la chambre sourde…

Bon appétit !

Première liste : bruits familiers

Deuxième liste : bruits électro