Feichter Audio

Un micro vraiment miniature chez Feichter Audio pour la mesure d’HRTF conduit bloqué et la version commerciale du système de diffusion S2/D8 que nous utilisons pour nos spectacles. C’est ici.

Publicité

Couture au petit point d’extraits du spectacle, sur le tempo de la scène d’ouverture.


Et avec la vidéo, ça se passe ici.

Avec les voix de Morgan Touzé, David Kleinman, Alfred Tomosi, Enora Le Voyer, Virginie Sabis et Andréa. Musique de Christophe Ruetsch.

Radio

Sur les ondes nationales, deux émissions pour approcher le son binaural.

Autour de la question, de Caroline Lachowsky, RFI
L’Atelier du son, de Thomas Baumgartner, France Culture

Cry, Baby Cry

A quoi peut bien servir le son binaural ?
A quoi peut bien servir de mettre en scène la réalité sonore ?
3D-radio apporte sa pierre.

Avertissement : compte tenu de la surpopulation mondiale, 3D-Radio n’incite pas à la procréation.

Paysages

J’ai encore eu l’occasion d’entrer dans le paysage.
J’ai eu l’occasion de revenir au sonore pour dire quelque chose d’un territoire où l’image ne montre pas grand-chose.
Ingénieur du son et auteur, je suis allé enregistrer la trace d’un événement qui n’a désormais cours qu’en secret. Ce geste a pris six ans et il n’est pas terminé. C’est assez lent.
Il m’a fallu apprendre comment tenir debout dans des paysages où l’homme est un souvenir, quelquefois moins.
Le preneur de son n’est plus le témoin de phénomènes macroscopiques, mais celui de sa propre singularité, seul dans des kilomètres cubes de «silence». Il faut inventer un mot pour parler de notre disparition totale de la gamme de l’audible, à des endroits qui nous ont pourtant connus.

Je parle d’une sauvagerie récente. Celle-ci a vingt-neuf ans. De fait, ces sonographies sont de pures ambiances. Quantité de signaux y sont intelligibles, mais leur lecture a glissé. Quantité de choses se jouent, mais rien dont nous sommes acteurs. Nous avons cessé d’émettre.
Le cerveau du preneur de son sait très bien reconnaître qu’il est seul à fonctionner dans ce volume territorial intense.
Que fait-il là ? Est-il en danger ? A-t-il peur ? Et de quoi ? De son propre bruit ? De celui du compteur, seul et dernier artefact ?
Comment témoigner de cette expérience autrement qu’en transportant l’auditeur ? C’est-à-dire par le véhicule d’une transposition efficace ?
Il m’a fallu passer par bien d’autres captures (tourner en super8, faire patienter la lumière dans un sténopé, planter du film radiographique dentaire, écrire) pour en revenir à l’évidence de la prise de son binaurale.
Comment mieux transporter l’auditeur qu’en l’immergeant des dizaines de minutes dans ces paysages, dont le caractère banal n’en est pas moins brutal ?
C’est donc par le biais du mannequin – alter ego éteint – que la chose entre en moi, comme j’entre en elle. J’entre dans le paysage. Et ce n’est pas disparaître, mais se reconnaître, singulière petite bestiole consciente.

L’Examen Moyak

L’Examen Moyak porte le nom de son inventeur, Ernest Moyak, ingénieur franco-turkmène né en 1979 à Dashoguz.
L’invention de Moyak permet de matérialiser l’âme humaine dans la sphère sonore au moyen d’un procédé de transfusion cognitive à base de son binaural. Ce qui signifie que l’âme s’extrait de la personne pour s’incarner, si l’on peut dire, dans un fantôme sonore palpable, doté d’une certaine liberté de ton en général.

L’Examen Moyak devient célèbre fin 2017 lorsqu’il est déployé en masse dans les tests automatiques d’embauche, en pleine disparition de l’emploi.
Avisée, l’Agence du Verbe a négocié une licence d’exploitation du procédé et l’applique en 2016 à un chômeur volontaire : l’inspection de son âme en direct et en public peut lui permettre de gagner un travail.
L’émission est francophone et se présente sous la forme d’une simple séance de spectacle vivant (catégorie « théâtre sonore »). Chaque spectateur a un casque et participe au jury de l’émission. Ce soir-là, le job miraculeux est offert par une ONG de management environnemental post-industriel, Nouvelle Agence Coloniale.

Auparavant, l’Agence du Verbe a organisé, courant 2015, des séances de prises de son binaurales en public, de façon, précisément, à capter des ambiances de public. Ces captations doivent permettre de manipuler le public réel des séances de l’émission-spectacle (en 2016 donc).

Les dates des prises de son publiques seront communiquées sous peu. Ces opérations sont intéressantes : elles transposent au théâtre le concept de « première partie », que l’on connaît pour les concerts de rock, et servent également de publicité vivante à l’émission.
Une animatrice s’adresse dix minutes au public pour lui soutirer les réactions préécrites dans le scénario du spectacle.

Par ailleurs, nous devons signaler que le robot-araignée va bien désormais et qu’elle parle. Il faut dire « elle ».
Après réflexion, elle a dit qu’il fallait dire « elle », et l’appeler « Andrea ».
Nous transmettons.
En savoir plus (vidéo) : une publicité sur Radio-Tchernobyl
Et ici même, la version audio.

Simulateur

Pour son prochain spectacle en audio 3D de haute qualité (L’Examen Moyak), l’Agence du Verbe a fait développer un outil de simulation informatique dédié à la diffusion binaurale collective.

L’étude a bénéficié d’une aide de la Région Bretagne, du Conseil Général des Côtes d’Armor, de la ville de Guingamp et du laboratoire d’audio 3D d’Orange Labs à Lannion. L’outil est désormais accessible à tous gratuitement.

[Liens de téléchargement en fin d’article]

L’Examen Moyak fait interagir des scènes préenregistrées et des actions sur le plateau, captées en direct. Le public a une connexion visuelle directe avec la scène, mais la connexion sonore est fournie par le ou les mannequins de prise de son, avec un autre point de « vue » (point d’ouïe). La réalisation doit donc composer avec des décalages variables.

[cliquer pour agrandir les images]

Une étude conduite au théâtre du Champ au Roy à Guingamp a permis de vérifier les hypothèses de départ. Il fallait observer à partir de quel angle les deux connexions visuelles et auditives ne paraissaient plus corrélées. Les expériences menées dans la salle ont montré des phénomènes de « magnétisme » : quand la projection sonore est détachée de son corolaire visuel, elle peut sembler se fixer sur d’autres « objets » physiques (porte, mur, haut-parleur, etc.), selon la nature des événements sonores.

Sur cet exemple d’un relevé de test, les projections sonores déterminées par la relation géométrique entre la source réelle et le mannequin sont en couleurs adoucies. Les réponses de l’auditeur testé (ici un auditeur « non expert ») sont les pastilles de couleur, en l’occurence « collées » sur la source réelle. Pour cet auditeur, le décalage angulaire ne l’empêche jamais d’associer le visuel et le sonore. L’auditeur dira plus tard « qu’il était captivé par la voix de l’actrice ». La diversité des réponses indique probablement que le cognitif joue un rôle considérable dans la reconstruction spatiale audiovisuelle.


L’outil de simulation permet, à partir du plan de salle, de visualiser l’angle audiovisuel pour chaque spectateur, en fonction de la position du mannequin et de celle de la source sonore sur scène.
Avec un seul mannequin, il est impossible d’obtenir un faible écart angulaire général. L’étude sert à doter la réalisation d’un outil de synthèse et doit aider à trouver des solutions dans l’écriture et la conduite du spectacle.

Le simulateur a été développé sous Processing par Rui Emmanuel Candeias, ingénieur Arts et Métiers impliqué dans L’Examen Moyak.
Sur ces captures d’écran, le mannequin est représenté par le point noir et la source réelle par le point blanc ; la constellation de points bleus traduit la projection géométrique de la connexion sonore pour chaque fauteuil vert.

Ici, le mannequin regarde devant lui.

Le survol avec la souris permet de faire apparaître le vecteur de chaque fauteuil.

Le mannequin regarde cette fois la source réelle.

Un grand merci à toute l’équipe et à nos partenaires.

Chaque zip contient l’application pour l’OS spécifié, la notice d’utilisation et un plan à l’échelle du théâtre du Champ au Roy, Guingamp (fourni à titre d’exemple).

Version Mac / Version Windows 32 bits / Version Windows 64 bits


3D Radio 2016 | Textes, Images, Sons © Pascal Rueff | Contact | Radio-Tchernobyl